Délocalisation d’anticipation

La journée mondiale de la radio a été célébrée le 13 février 2016. Ce média aura évolué du statut dans les foyers, en ville, dans l’arrière-pays,à celui dans les champs, les ateliers, ou la rue, pour sensibiliser, informer, éduquer et distraire les populations.Étatique, rurale, ou privée, la radio est devenue un moyen de développement socio-économique populaire.

Dans  » L’envolée des Soudanites » est levé le voile sur un média traditionnel. Le crieur public muni d’un tam-tam, fait entendre des sonorités évocatrices pour annoncer les joies, les peines, les retrouvailles de circonstance ou les travaux collectifs envisagés dans la contrée.Représentant une facette de la culture locale, il a cédé du terrain aux instruments modernes de la communication.Du pigeon voyageur à l’avènement d’internet et des réseaux sociaux, les Soudanites ne sont pas en reste de l’évolution globale.

Le réchauffement climatique conduisant les terriens à leur perte en raison de l’exploitation effrénée des ressources naturelles, est mis en évidence par les médias de la nouvelle technologie.Une alternative à l’anéantissement de l’humanité dans le cadre de la Cop21, n’est pas concevable dans l’univers des Soudanites.Ces derniers s’envolent vers une galaxie qui leur sert de refuge durable pour échapper au sort infernal qui avait été réservé en d’autres temps aux dinosaures.

« L’envolée des Soudanites » est un roman de société et d’environnement ,cadrant avec un milieu traditionnel supposé être en proie à la globalisation.Il est aussi visible en numérique chez diffusion@societedesecrivains.com , Fnac.com ,Instagram , Amazon.fr, Apple store.com

Valeurs, Insuffisances, et Opportunité

Revue Zamano

La révision constitutionnelle évoquée, suscite des débats à plusieurs niveaux dans un pays.Au gré des circonstances, dans le cadre de la détention légale d’armes à feu aux USA, dans la foulée de l’état d’urgence adoptée en France, suite aux attaques meurtrières en 2015, en Afrique où plusieurs chefs d’états en procèdent à leur manière.

Nombre de ces derniers sont accusés de tripatouiller la loi fondamentale pour des raisons essentiellement personnelles.Outre le prolongement convoité de leur présence aux commandes des états, ils se préservent des lendemains difficiles pour ne pas répondre de leurs actes. Paradoxalement, Macky Sall préconise de réduire le septennat présidentiel à cinq ans, renouvelable une fois au Sénégal. La réduction qui serait applicable à son mandat en cours, est aussi un aspect d’atteinte à la constitution suivant laquelle il a été élu trois ans plus tôt.A l’instar de certains états, l’âge du postulant à la magistrature suprême,serait celui…

View original post 258 mots de plus